Comment j’écris les épisodes de Kiponie Stories ?

Au début…

Lorsque j’ai commencé à me lancer dans la création de saga mp3 j’écrivais en one-shoot, c’est-à-dire que j’écrivais les dialogues d’un épisode sans anticiper la suite de l’histoire. Car au départ Kiponie devait être une série audio humoristique sans enjeux scénaristiques, qui devait s’inspirer directement des événements rôle play du jeu et non une aventure aux multiples intrigues. D’où le titre de la saga : Kiponie Stories.

Une envie d’aventure…

Après l’épisode 4 de la pré-saison, j’ai eu envie de lancer mes personnages dans une véritable aventure sans me cantonner au registre comique tout en gardant un petit ton humoristique. Cela me permet de faire évoluer mes personnages dans une histoire qui va devenir de plus en plus sombre sans pour autant se priver de placer quelques gags par-ci par-là selon l’inspiration. 1Je ne me force jamais à écrire des gags, cela pourrait sonner faux.. Depuis l’épisode 7 de la pré-saison, j’entretiens un fichier qui contient toute la trame scénaristique de la saga afin de maîtriser l’évolution de l’histoire et d’éviter des incohérences scénaristiques.

Malheureusement ce fichier n’était pas suffisamment alimenté au moment de l’écriture des premiers épisodes de la deuxième saison. Je trouvais que certaines intrigues étaient trop hasardeuses, pas suffisamment bien construites et surtout incohérentes par rapport à la suite que j’avais approfondie entre temps. Heureusement, certains dialogues étaient volontairement vagues et mystérieux entre certains personnages pour me permettre de changer légèrement certaines intrigues dans les prochains épisodes. Suite à la sortie de l’épisode 3 de la saison 1, j’ai effectué un travail assez difficile 2En réécoutant tous les épisodes de la saga, pour trouver des parades afin de corriger ces maladresses et mieux maîtriser les dialogues clés des intrigues.

La maîtrise des dialogues et des intrigues

C’est peut-être la partie qui m’est le plus difficile dans la phase d’écriture. Il faut que les dialogues sonnent naturels, surtout pour les scènes qui développent ou dévoilent les intrigues. Il faut absolument éviter de casser l’immersion avec un jeu de questions/réponses trop mécaniques, qui risque de rendre la scène ennuyeuse à suivre. Généralement ces scènes clés font l’objet de multiples corrections au fil des mois jusqu’à ce qu’elles me satisfassent pleinement.

Il y a aussi une autre difficulté quant on écrit une aventure avec une intrigue un peu compliquée. Il faut réussir à la dévoiler progressivement tout en gardant un certain engouement pour la suite sans pour autant perdre l’auditeur avec une histoire trop  difficile à suivre. Pour ma part, je dois avouer que les premiers épisodes de la deuxième saison sont mal dosés sur ce point. Je tente de trouver un équilibre entre dialogues trop mystérieux et dialogues trop artificiels qui dévoilent des intrigues de manière un peu trop « théâtrale ».

Conclusion

Voilà, vous savez désormais comment a été écrit Kiponie Stories à ses débuts et comment je m’y prends maintenant. Il ne s’agit pas d’un tutoriel mais de ma manière d’écrire qui est profondément liée au genre de la saga. Je n’ai pas trop évoqué l’inspiration mais je pense que ça pourrait éventuellement faire l’objet d’un autre article.

Des discussions sur le sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.